L’IMPLICATION DES LEADERS

La stratégie pour l’engagement des leaders dans le cadre de la lutte contre la stigmatisation et la discrimination assigne des rôles différenciés aux décideurs politiques, d’une part et d’autre part aux leaders religieux, chefs coutumiers et célébrités des industries culturelles. En ciblant les décideurs politiques, l’action cherche à les amener à user de leurs pouvoirs et prérogatives, notamment dans le cadre de la gouvernance publique et au plan législatif et règlementaire, pour lutter contre les discriminations. Quant aux chefs coutumiers, célébrités…, dont le pouvoir charismatique et l’influence sont des plus mobilisateurs, l’action va les engager dans la lutte contre la stigmatisation au sein des communautés.

A cet effet, des ateliers et des fora ont été organisés dans plusieurs localités du Sénégal : Thiès, Fatick, Agnam Thioday, Ndindy, Kaolack, Guédiawaye, Diaricounda, Saint Louis, Kounkané ; Diouloulou ; Ziguinchor ; Nioro, médina wandifa, orkodieré, foundiougne, Richard Toll, Bounkiling
Plusieurs structures évoluant dans le développement local ont pris part à l’atelier national et aux rencontres tenues à l’intérieur du pays.

Le bilan de la première année d’intervention du RESSIP-CONGAD dans la Phase I du programme Fond mondial ANCS R9 est largement positif aussi bien sur le plan quantitatif que qualitatif. Les indicateurs assignés au RESSIP par l’ANCS pour la première année à savoir sensibiliser 180 leaders politiques et, communautaires  et impliqué au minimum 75% de ces leaders dans des actions de plaidoyers ont été largement atteints grâce à l’approche novatrice développée par le RESSIP. Ainsi 216 leaders ont été sensibilisés lors des ateliers soit un taux d’atteinte de 120%, Parmi ces leaders sensibilisés 123  ont menés des actions de plaidoyers à travers l’animation de fora soit un taux d’engagement de 100,08% permettant ainsi de sensibiliser 116 nouveaux leaders .les délais d’exécution des ateliers ont été respecté à 98% .Tous les ateliers à l’intérieur du pays ont vu la participation d’un nombre de leaders supérieur ou égal aux attentes. Cette importante mobilisation s’explique par la pertinence du projet qui a reçu ainsi le consentement des leaders d’opinion qui voient dans la lutte contre la stigmatisation et la discrimination un devoir moral et social dans le cadre de la lutte contre le SIDA au Sénégal.

La présence massive de la presse aux différentes rencontres a favorisé une diffusion à large échelle de l’information sur le projet avec un accent particulier sur ses objectifs et les stratégies de mise en œuvre.

Au plan qualitatif, on note des résultats intéressants : mise en place de comités de suivi des engagements,  une bonne appréciation de l’apport des artistes et des communicateurs traditionnels, le partenariat avec le CNLS et la presse locale.
Les réalisations ouvrent des perspectives intéressantes dans le cadre des missions de suivi, du renforcement des stratégies, des capacités des sous-sous récipiendaires, dont l’identification est un facteur original de transparence.


Région

Organisation

Responsable

Contacts

Thiès

ASEM : Alliance pour la Solidarité et l’Entre aide de Mboro

DR Abdoulaye DIENG

Tel : 33 955 70 90
Email : asemmboro@yahoo.com

Diourbel

AJEF : Association Jeunesse, Education, Formation

Adama SARR

Tel : 33 972 21 75
Email : mbacajel@yahoo.fr

Ziguinchor

PACTE : Association sénégalaise de solidarité internationale pour un développement social urbain

Ibrahima KA

Tel : 33 991 2199
Email : pacte@orange.sn

Saint Louis

ASPF : Association Sénégalaise pour la Promotion de la Famille

Mabile DIAKHATE

Tel : 77 648 92 89
mabilemah@yahoo.fr

Louga

GADEL : Groupe d’Appui pour le Développement Local

Mountaga SALL

Tel : 33 967 04 81
Email : tagasall@yahoo.fr

Fatick

FEE : Femme Enfance Environnement

Marianne NDIAYE

Tel : 33 949 17 65
Email : fkfee@orange.sn

Matam

FAFD : Fédération des Associations du Fouta pour le Développement

Oumar DIACK

Tel : 33 996 92 40
Email : fafdagnam@yahoo.fr

 

Kolda

7a-Ma-Rewee

Ndioba MBALLO

Tel : 33 996 10 83
ong7a@orange.sn

Sedhiou

Enfance et paix

Lamine SADIO

Tel : 33 995 15 80
Enfance et paix@yahoo.fr

Kaolack/Kaffrine

UGP RADI : Union des Groupements Partenaires du RADI

Ndéye Lobé LAM

Tel : 33 941 32 95
Ugprkaolack@yahoo.fr

Par leur ancrage communautaire, les sous-sous récipiendaires apportent un surcroît de légitimité à l’initiative et constituent un moyen de diffusion  du dans leurs zones d’influence et d’intervention.

La répartition spatiale des sous-sous récipiendaires témoigne de la démarche cohérente du RESSIP/ CONGAD ; en effet les localités dans lesquelles ces organisations interviennent sont pour la plupart situées dans des zones à risque, où la pandémie peut s’étendre rapidement: Diourbel, Matam, Louga, Ziguinchor, sedhiou, Kaolack. Ces régions, sont des foyers d’émigration où les hommes qui émigrent peuvent constituer un danger pour les femmes restées au foyer. Quant à la région de Kolda, elle est à la fois une importante zone de départ des migrants  et un lieu de brassage humain  avec le développement du marché hebdomadaire sous régional de Diaobé.

L’argumentaire et les messages clés s’inscrivent dans une démarche méthodique. Si les PV/VIH doivent être considérées comme des personnes normales, le succès du projet passe nécessairement par l’exemple de ceux qui le portent dans leur approche par rapport à leur comportement vis-à-vis de la stigmatisation et de la discrimination. En somme, il s’agit, à partir d’informations et d’analyses solides, de créer des arguments probants et de concevoir un message qui puisse communiquer tous ces éléments de façon très condensée. C’est sur la base de ces options stratégiques qu’un argumentaire a été esquissé pour chaque groupe ciblé tenant compte de ses caractéristiques et de son cadre de référence. Les résultats sont consignés dans le tableau suivant